DREAM ON

Rémy Cointreau
Comment repositionner une marque qui reste fidèle à ses racines ?

 

Rémy Cointreau, groupe de spiritueux français coté en bourse, procède à une refonte de son image dans sa volonté de monter en gamme. Il s’agit d’abord de travailler cette mutation en interne et ce par l’édition d’un manifeste qui édicte
la philosophie nouvelle du groupe.

Nous l’avons mis en images sous forme papier et dans un film, après avoir redessiné le logo du groupe, écrit une signature, et établi une charte graphique,
produisant ainsi une plateforme de marque complète.



L’évolution du logo.


Premier signe de la montée en gamme du groupe, le logo a été dessiné pour mettre en valeur un monogramme rassemblant les deux composantes du nom. La typographie a été dessinée exclusivement pour le Groupe.


“Des terroirs, des hommes et du temps.”


Le manifeste.



Le manifeste est la pierre angulaire du déploiement du nouveau manifeste du Groupe. Il fédère toutes les marques dans un même système de valeurs et est un des premiers supports portant la nouvelle charte créée par l’agence.


La communication interne.


Pour permettre à tous les salariés dispersés dans le monde entier (France, Écosse, Barbade, Grèce, Espagne …) de se retrouver dans les valeurs du groupe, dans sa nouvelle identité et dans sa nouvelle signature, l’agence a orchestré une campagne interne pluri média.

 

Le site Internet.


L’agence a transformé intégralement le site corporate du groupe. Nouvelle charte et nouvelle structure éditoriale construites autour des piliers du nouveau positionnement et de la nouvelle signature : Des terroirs, des hommes, et du temps.



Le film


Sur des images d’hommes au travail, une voix off égraine les dates clés de l’histoire de la marque, avant de conclure sur l’acteur américain
Jeremy Renner, qu’on a vu dans Avengers ou Jason Bourne, et qui se fait
l’ambassadeur inattendu du célèbre cognac.

+ de plateformes de marques :

Beaux-Arts de Paris

Beaux-Arts de Paris

Groupe Duval

Groupe Duval

Opéra national de Paris

Opéra national de Paris

Compagnie des Alpes

Compagnie des Alpes


Projet suivant —

France 3 : Comment prendre la suite d’une saga à succès ?